24 septembre 2009

Humeurs de la semaine

Du lundi au vendredi. Chers internautes d'amour de mon petit cœur qui bat tout fort pour vous, voici des croquis réalisés (quasi instantanément) depuis lundi et qui trahissent mes humeurs en cette semaine fort chargée en émotions. Vous connaissez peut-être cette expression qui dit qu'une image vaut 1000 mots ? Espérons que mes croquis feront vagabonder votre imagination dans mon quotidien.

P.S : Jeudi et vendredi n'étant pas encore arrivés, les croquis seront postés ce week-end... que de surpriiiise...


Lundi : galère au boulot, on se la ferme et on avance même si le coup semble être dur (f*ck monday).

P.S : Non, je ne fume pas, mais je trouve ça cool comme image quand j'ai des passages à vide... Bizarre ? Oui je sais mais bon, ça vaut mieux que de m'exploser les poumons hin hin hin, enfin bref.



Mardi : ENCORE bloquée dans le train, j'en peux plus d'offrir gratuitement à la SNCF des heures sur mon précieux temps de plaisir (soit, tout temps hors contraintes obligatoires professionnelles, déplacements, dodo...). Je n'ai nullement l'intention de vivre comme une ermite, mais forcément, quand on s'oppose farouchement au conflit métro-boulot-dodo, cela peut user les nerfs à la longue.



Mercredi : Du plaisir enfin. Merci Gina de m'avoir emmené à cette pièce de théâtre dont le titre ne suppose pas de l'extravagance extrême de sa comédienne, Séverine Broussy. «Que du plaisir» est l'intitulé d'un fou rire qui dure 1h, même si au début, la gêne du non-tabou que s'emploie à pratiquer avec brio la jeune comédienne m'a déconcerté (ça doit être mon petit côté mamounette coincée du cul). D'ailleurs, elle ne parle que de ça. Du cul, du cul et du cul. Plus précisément, sa biographie sexuelle de 4 à 36 ans. De sa peur à 4 ans d'avoir les mêmes dents que le boucher à force de sucer... des sucettes, à la découverte de son vagin... à 15 ans, en passant par ses orgasmes manqués avec son cow-boy de copain, tout le monde (enfin sa mère et son copain surtout) en prend pour son grade avec une décontraction à nous figer les zygomatiques en mode mort de rire.
La demoiselle se produit au théâtre des Blancs Manteaux à Paris jusqu'au mercredi 30 septembre 2009. Plus d'infos par ici



Jeudi. Intense cogitation complexante après avoir vu le film Julie & Julia. Un très long film (+2h) de fi-fille qui tourne autour de la cuisine et surtout de l'épanouissement par la cuisine. Soit, c'est un chemin comme un autre pour trouver sa voie. Mais je suis restée complètement focalisée par la capacité qu'avait la jeune Julie Powell à fédérer du monde, (internautes lecteurs ET commentateurs) autour de son projet : faire les + de 500 recettes du livre de Julia Child, en 1 an. Dès lors, cela m'a renvoyé à ma condition de bloggueuse amateur pas toujours apte à vous "fidèliser" avec un fil rouge, une thématique dominante.
...


Vendredi. Zen attitude in the Jardin du Luxembourg après un plaisir gustatif plus que certain au Wokbar. Le concept est simple : prenez un plat de wok composez par vos soins avec des produits frais et goûteux, ajoutez-y un personnel accueillant (rare à Paris) et saupoudrez le tout par un bain de soleil en mode grand ciel bleu sous les arbres encore vigoureux du Jardin du Luxembourg. Instinct magique à re-vivre absolument avant l'arrivée du froid.






Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires:

Anonyme a dit…

tu as supprimé un post!
c'est pas cool...

cherry fanboy

la cerise électrique a dit…

Salut, le post en question était un message particulier et exceptionnel adressé à un ami. Le message étant passé...

la cerise électrique a dit…

Cela dit, j'avais répondu à ton commentaire et ton lien, mais je ne sais pas si tu as pu les lire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...