8 novembre 2009

L'artiste du week-end






Minjae Lee. Oui, oui, je sais que certains vont dire, ENCORE un portraitiste... Mais n'en vaut-il pas la peine ? Ce jeune Coréen de 19 ans fait preuve d'un génie quelque peu surprenant qui ne pourrait laisser indifférents les spectateurs.

Mariant avec élégance et équilibre des expressions féminines à la fragilité quasi certaine, le choc visuel se produit justement quand le paradoxe de cette fragilité supposée du modèle, devient dramatique, voire agressive.
Sous l'effet des compositions colorées tantôt chaudes, froides ou très envolées, une tension particulière s'installe jusqu'à en devenir presque haletante dans une atmosphère finalement intimidante. Alors, le rapport de force entre le spectateur et la toile semble s'inverser, quitte à nous demander si la soit-disante fragilité préalablement perçue, n'est pas celle qui émanerait en fait de nous. Plus d'infos par ici
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

strid a dit…

oh YEAH...!

la cerise électrique a dit…

aaah, et une fan de plus, une :o)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...